Pour rappel, la fédération s'est séparée de Domenech après la Coupe du Monde, pour le remplacer par Laurent Blanc.

Les raisons de son licenciement ont été les suivants : son refus de serrer la main de l'entraineur de l'Afrique du Sud après le dernier match de la Coupe du Monde, sa lecture de la lettre des Bleus le jour de la grève de l'entrainement, et enfin le fait qu'il n'ait pas prévu le président de la fédération quand Nicolas Anelka l'a insulté dans les vestiaires.

Les prud'hommes devront donc trancher.

Crédits photo : PR Photos